Le blog de Telligo

Découvrez les colonies de vacances Telligo ainsi que toute notre actualité ! Bien plus que des colos !


Poster un commentaire

Des anciens colons sont parmi nous : Le parcours d’Alexis !

Alexis_animateur_portraitAlexis a 20 ans, il est animateur depuis maintenant 3 ans, et toujours aussi passionné par l’animation. Avant de devenir animateur, Alexis est parti en tant que colon sur… 17 séjours Telligo, rien que ça !

Nouvelle Vague, La rivière aventure, Mission Agent Secret, Graine d’Acteur, Les Maîtres du Vent, 100% fusée, Filets et Raquettes, Mangaka, Les Robots, Les Premiers Hommes, Aqua’venture, Première mousse… Il les a tous faits, et il est parti sur tellement de colos qu’il ne pourrait pas toutes les citer !

En dehors de son métier d’animateur, Alexis étudie en école de commerce. Il est aussi très curieux et porte un vif intérêt pour des sujets qui n’ont parfois aucun rapport entre eux tels que le sport, la philosophie ou encore la musique traditionnelle européenne.

 

1. Le petit Alexis en colo !

Alexis_et_un_colon.jpg

Quel a été ton séjour préféré en tant que colon ?

C’est difficile à dire puisqu’en général à chaque fois que je finissais un séjour je trouvais qu’il était meilleur que les précédents. En fait, étant colon c’est très difficile de dire qu’on a préféré un tel séjour à un autre réalisé plusieurs années avant. Les thèmes et les univers étant teeeellement diversifiés (voire diamétralement opposés pour certains) on ne peut pas donner son avis et dire si ce séjour était meilleur qu’un autre et bien-sûr, ce que j’ai sur-kiffé à 13 ans aura beaucoup moins d’intérêt pour moi à 17.

As-tu eu l’occasion de faire des colos dans d’autres organismes que Telligo ?

Oui, deux : Aquarelle (étant plus jeune) et UCPA (plus vieux)

Et quel a été ton avis en comparaison, as-tu préféré Telligo ? Si oui, pourquoi ?

Ça dépend de mon âge. Avec ses grands thèmes et ses animations ultra recherchées je trouve très sincèrement que Telligo est le meilleur organisme jusqu’à l’âge de 15 ans (inclus). On est tout de suite plongé dans un univers à part avec des animateurs eux-mêmes passionnés. Pour un colon fan de manga (thème absolument pas attrayant pour mes parents) avoir les adultes qui l’entourent partageant le même centre d’intérêt est juste formidable. Aussi, avant 15 ans il était assez difficile pour moi de profiter d’un séjour collectif seul : j’avais besoin de jeux et d’activités. D’ailleurs, à cet âge-là, ma première préoccupation était avant tout : « et demain on fait quoi ?! »
A partir de 16 ans, j’étais beaucoup plus autonome et les imaginaires forts m’intéressaient moins. Telligo n’était alors plus mon organisme de prédilection. En plus, les organismes avec des tranches d’âges beaucoup plus serrées (ex : 16-17 ans) devenaient beaucoup plus intéressant.

Pourquoi partais-tu en colo lorsque tu étais colon ? (Ex : se faire des amis, les thématiques, etc.)

J’adorais les colos ! C’était génial ! D’abord parce que je me faisais des vrais potes mais aussi parce que les activités étaient délirantes : qui aujourd’hui peut dire « j’ai descendu la Dordogne sur un radeau que j’ai fabriqué » ? Je vous le demande.

Alexis_foret_enfants

Qu’est-ce qui fait pour toi d’une colo, une super colo pour les enfants ?

Tout d’abord, je pense que l’attention à chaque enfant est avant tout primordiale (comme Telligo d’ailleurs). Quand je parle avec des amis, certains me disent qu’étant petit ils n’aimaient pas les colos parce que les animateurs ne s’occupaient pas assez d’eux. Une super colo est avant tout une colo où l’on trouve sa place.
Une super colo c’est aussi une colo avec des supers jeux originaux possédant un univers qui parle aux enfants. A l’âge de 13 ans, j’avais participé à un jeu dont le scénario et les déguisements étaient tirés d’un de mes jeux vidéo préféré : Zelda. Aujourd’hui encore (à 20 ans) je me dis « Ouah qu’est-ce que c’était bien ».

Qu’aurais-tu à dire à un enfant qui hésite à partir en colo Telligo ?

Je dirai que c’est une expérience qu’il faut qu’il essaie au moins une fois. J’ai moi-même toujours eu peur avant un départ (l’angoisse de ne pas se faire d’ami, de ne pas aimer la colo…). Mais, avec la tonne d’activités proposées par les séjours, il n’y a vraiment pas le temps de s’ennuyer et l’intégration se fait toute seule. Je lui dirai que je suis pratiquement certain qu’il va aimer son séjour et que ça serai bête de passer à côté de quelque chose que l’on aurait vraiment pu aimer.

Et à un parent ?

Je leur dirai que sur un point éducatif les colonies de vacances sont excellentes pour leur enfant. C’est apprendre à être plus autonome, à vivre en communauté tout en passant des vacances exceptionnelles. S’ils s’inquiètent pour la sécurité de leur enfant je leur dirai que les animateurs Telligo ont un effectif largement supérieur à celui préconisé par la loi. Leur enfant sera très bien encadré.

2. Le passage du petit Alexis du côté des grands !

Qu’est-ce qui t’a donné envie de devenir animateur ?

Les colos étant colon, j’adorais en faire et j’avais envie de faire partager les jeux de ouf que j’avais découverts étant enfant.

Pourquoi animateur chez Telligo et pas ailleurs ?Alexis_en_colo

Parce que je souhaitais faire de l’animation de la vraie ! C’est-à-dire créer des jeux recherchés, avec des personnages, des déguisements, une histoire, TOUT quoi ! Et l’organisme que je connaissais qui faisait le mieux ce genre d’animation (à mon avis) c’était Telligo.

Pourquoi animateur de colo et pas de Centre de Loisirs sans Hébergement ?

Parce que pour moi une colo c’est d’abord un univers à part : les enfants partent loin de leurs proches avec des gens qu’ils ne connaissent pas, dans un lieu qu’ils ne connaissent pas pendant plusieurs jours. Pour faire de l’animation, ça donne beaucoup plus de liberté.
Aussi, être à la disposition des enfants 24h/24 permet d’être plus proche d’eux, ce qui permet de meilleurs échanges.

3. Le grand Alexis

Et maintenant, que deviens-tu ?

Eh bien je continue d’animer des colonies de vacances pendant mes vacances scolaires. En ce moment je vis en Irlande donc c’est un peu plus compliqué mais cet été je serai là, promis !

Alexis_deguisement_jeu.jpg

Une anecdote colo à nous raconter ?

Certains directeurs préconisent l’utilisation de surnoms pour les animateurs durant le séjour. C’est ainsi, que je me suis présenté à la gare sous le nom japonais de Mugen (lire Mougaine). Malheureusement pour moi, ma directrice avait du mal avec ce surnom et m’appela [Mugwaine]. Après lui avoir rappelé quelques fois que ce n’était pas [Mougwaine] mais [Mougaine] j’ai lâché l’affaire, elle n’y arrivait définitivement pas. Le problème c’est que l’entendant prononcer [Mougwaine], les enfants pensaient que c’était comme ça que l’on prononçait mon nom.
Et voilà comment, dans un manque de respect total, une colonie de vacances entière peut écorcher votre surnom à chaque fois qu’ils essaient de vous adresser la parole…

Enfin, qu’aurais-tu à dire à un ancien colon Telligo souhaitant devenir animateur Telligo et/ou à quelqu’un souhaitant devenir animateur Telligo ?

Fonce ! Moi j’adore !

Publicités


Des anciens colons sont parmi nous ! Arthur

arthut_animateur_telligo

 

Parle-nous de toi en quelques mots..

Je m’appelle Arthur, (ou Elouann), je suis ingénieur en sécurité informatique, mais aussi maître jedi, scientifique curieux, ancien apprenti agent secret et magicien en devenir !

coloDe colon..

Pourquoi partais-tu en vacances lorsque tu étais colon ?

L’idée de la première colo est venue de mes parents, et j’ai choisi un thème qui me plaisait. Puis c’est moi qui ai fait les demandes pour repartir, principalement pour les thématiques. Je suis parti pour la deuxième Video Game Academy, afin de retrouver un ami que je m’étais fait à la VGA précédente !

Quels séjours as-tu fais et combien de séjours Telligo ?

J’ai commencé avec Aventures Scientifiques, sur un séjour à propos d’Arsène Lupin. Après cela, j’ai fait une Mission Agent Secret et deux Video Game Academy !

Quel a été ton séjour préféré en tant que colon ?

J’ai adoré deux séjours en tant que colon :
– Mission Agent Secret, où l’équipe avait vraiment proposé des activités de folie (je m’en rends encore plus compte maintenant que je suis animateur !).
– Ma deuxième Video Game Academy, d’un point de vue plus personnel, car j’ai fait des rencontres très enrichissantes !

 

 

A animateur !arthur_en_colo

Quel a été ton parcours pour devenir animateur ?

Je fais parti de ces animateurs recrutés grâce à un profil thématique, donc je n’ai pas de BAFA ou d’équivalent. J’ai eu la chance de tomber dans une équipe expérimentée, qui a su m’accompagner et m’apprendre ! J’ai pas mal observé également, pour apprendre des choses que, normalement, on apprend pendant la formation BAFA !

Qu’est-ce qui t’a donné envie de devenir animateur ?

C’est une animatrice que j’ai rencontrée durant mon dernier séjour, qui m’a donné l’idée de devenir animateur. Puis, lorsque j’étais étudiant en école d’ingénieur, j’ai retrouvé un ami du séjour Mission Agent Secret, qui lui était déjà devenu animateur (et même adjoint, Dr. Carter, si tu lis ça !). Cet ami m’a poussé à assister à une réunion de recrutement (puisque j’avais un profil thématique informatique), et j’ai été recruté ! Après cela, j’ai été contacté par la directrice et j’ai sauté sur l’occasion ( je ne le regrette, bien entendu, absolument pas !)

Pourquoi as-tu choisi de devenir animateur de colonie, et plus spécialement chez Telligo ?

J’ai choisi de travailler chez Telligo car c’est le seul organisme avec lequel je suis parti en colonie ! Je fais de l’animation par pur plaisir et envie, et les thématiques sont vraiment importantes pour moi. C’est ce qui permet de sublimer les séjours, et d’aller plus loin qu’une simple destination de vacances : les enfants sont emportés dans un autre monde.

Et maintenant ?

Maintenant, j’ai six séjours à mon actif, et toujours envie de continuer. Je vais devoir trouver une solution pour gérer mon travail et mon envie de partir en séjours car j’ai envie de découvrir d’autres thématiques et d’autres tranches d’âge ! Je suis également en train de réfléchir à devenir animateur ressources ! En plus de ça, j’ai rencontré des personnes formidables en séjour, qui sont devenus des ami(e)s très proches !

Une anecdote colo à nous raconter ?

Oh oui, j’ai deux anecdotes à vous partager !

J’ai passé une journée entière à coudre des bures pour les enfants lors d’un séjour jedi.

fabrication_bure

J’ai adoubé 21 chevaliers Jedis les larmes aux yeux parce que cela annonçait la fin d’un séjour incroyable !

chevaliers_jedi

Qu’est-ce qui fait pour toi d’une colo, une super colo pour les enfants ?

Il faut que l’équipe d’animation soit capable de s’adapter aux souhaits des enfants sur le séjour, dans la mesure du possible.

Que dirais-tu à un enfant qui hésite à partir en colonie Telligo ?

Il faut franchir le pas, et laisser ses hésitations à la maison ! Il s’amusera forcément en séjour, et si jamais il a un petit coup de blues, il est possible d’appeler ses proches !

Que dirais-tu à un parent un peu inquiet de laisser partir son enfant en colo Telligo ?

La même chose qu’à un enfant ! En plus de ça, je rajouterais que c’est une excellente façon de rendre son enfant plus autonome, et qu’il va apprendre et découvrir pleins de choses tout en s’amusant !

Que dirais-tu à un ancien colon souhaitant devenir animateur Telligo ?

Fonce ! Passer de l’autre côté du miroir est une expérience formidable. Communiquer notre passion à des jeunes qui sont également passionnés, ça crée des moments géniaux. Enfin, c’est également formateur pour nous, nous apprenons également beaucoup de choses sur nous et sur la vie ! C’est aussi l’occasion d’acquérir plein de compétences utiles pour le travail en entreprise plus tard !

Le mot de la fin ?

Partez en séjour, que vous soyez animateur ou jeune, vous ne le regretterez pas !


Des anciens colons sont parmi nous : Le parcours de Clémentine !

« Devenir animatrice a réellement changé ma vie … Alors merci ! »

Clementine_pointaplume

Bonjour Bonjour ! Je m’appelle Clémentine, j’ai 23 ans et je suis animatrice chez Telligo depuis 2014. Je suis à la fois professeur de potions à Pointaplume, Grande exploratrice des animaux de la savane, danseuse pour Justin Timberlake, grande créatrice de chorées de l’été, constructrice de cabanes en bois, et experte en chiens de traîneaux ! 

Sinon, dans la vie je suis étudiante en psychologie de l’enfant, j’adore voyager et je suis passionnée de danse, de comédie musicale, de photo et de littérature.

 

Quels séjours Telligo as-tu fait et combien de séjours Telligo ?

Je suis partie sur 6 colonies de vacances Telligo ! « Vétérinaire quel beau métier ! », « L’Egypte et ses savants », « Planète Oxygène », « Opération Robinson », « Silence on tourne ! » et « Zoom Photo Expo ».

Quel a été ton séjour préféré en tant que colon ?

Opération Robinson, sans hésiter !! C’était une colo incroyable ! Nous avons campé à 5 kilomètres du centre, dans un champ rempli de grenouilles… Nous devions nous relayer la nuit pour s’occuper du feu (essayer de vous mettre à la place d’un ado, réveillé à 1h du matin pour aller surveiller le feu …). Les animateurs étaient géniaux, tous les enfants s’entendaient entre eux…  J’ai pleuré des jours et des jours en rentrant chez moi tellement j’étais triste de quitter cette colo !

Pourquoi partais-tu en colonie de vacances lorsque tu étais colon ?

Au début, un peu par hasard quand j’étais petite (vers 9 ans pour ma première colo) parce que mes parents ont voulu m’y envoyer, et ensuite parce que j’adorais ça !!! La vie en collectivité, les grands jeux, les déguisements, les chansons, les sorties, les nouveaux amis … J’aimais tout dans la colo !

Qu’est-ce qui fait pour toi d’un séjour de vacances, une superbe colonie pour les enfants ?

C’est une colo où les animateurs incarnent des personnages ! Je crois que c’est ce qui m’a le plus marqué. Ainsi que des animations originales, des jeux qui sortent un peu du commun, j’adorais ça.

Qu’aurais-tu à dire à un enfant qui hésite à partir en colo Telligo ?

VAS-Y ! Alors oui, ça sera peut-être dur au début sans papa et maman, mais tu verras, en colo, on s’occupera bien de toi, tu te feras des copains, tu pourras faire des activités super chouettes, que tu n’as jamais faites ailleurs. C’est l’occasion de vivre quelque chose de particulier, tu ne le regretteras pas !

Qu’aurais-tu à dire à un parent un peu inquiet qui te demanderait ton avis pour laisser partir ou non son enfant en colo Telligo ?

C’est toujours un peu délicat de laisser partir son enfant avec des inconnus, sans savoir comment cela va se passer … Mais rassurez-vous, chez Telligo, le suivi des enfants est bon, on fait attention à chaque enfant de manière individuelle, le taux d’encadrement est top (1 animateur pour 5 jeunes), les activités sont de qualité… Votre enfant va devenir un petit peu plus autonome, va apprendre la vie en collectivité, pour son développement c’est très bon ! Et généralement ça sera une réussite !

Qu’est-ce qui t’a donné envie de devenir animatrice ?

Clem

Le jour où j’ai mis le pied dans ma première colo, je me suis dit : « Un jour, je serai animatrice ! ». Et puis avec les études que j’avais commencé (médecine), je me suis dit que je n’avais pas le temps, et que c’était un rêve que j’allais mettre de côté. Mais quand j’ai dû me réorienter, je me suis dit « C’est maintenant, il faut que je le fasse sinon je vais le regretter toute ma vie » !

 

Pourquoi animateur chez Telligo et pas ailleurs ?Clementine

Je ne connaissais que cet organisme, c’était donc une évidence : pour le choix des thématiques proposées, pour la qualité de l’encadrement, pour les souvenirs que j’en avais… Et parce que je connaissais la maison !

Pourquoi animateur de colo et pas de centre de loisirs ?

Honnêtement le centre aéré … Ce n’est pas mon truc ! Les projets sont moins aboutis, on a peu de temps pour proposer des animations de qualité … Et dans les colos, il y a les veillées, qui sont quand même incontournables !! C’est une expérience humaine tant pour les enfants que les adultes, nous créons des relations plus fortes, nous vivons tout le temps ensemble… C’est plus fort quoi, plus intense !

Et maintenant ?

Je pars quasiment à toutes les vacances scolaires, sur plein de thèmes différents. Les colos, c’est tout simplement ma passion ! Je recrute aussi des nouveaux animateurs pour l’organisme. Je vais aussi bientôt passer la formation pour passer adjointe de direction !

Qu’aurais-tu à dire à un ancien colon Telligo souhaitant devenir animateur Telligo et/ou à quelqu’un souhaitant devenir animateur Telligo ?

FONCEEEEEZ ! Ça va animer votre vie, la diversifier ! Vous allez rencontrer des gens de tous horizons, apprendre à travailler en groupe, laisser parler votre imagination, réaliser des projets toujours plus fous…. Vous allez vous dépasser ! Ça permet de sortir de sa zone de confort et de changer de son quotidien. Ce ne sera que du positif, je vous le promets !

Une anecdote colo à nous raconter ?

J’en ai tellement … Mais celle que je préfère c’est quand le groupe de départ a du mal à être soudé, que les enfants sont timides, ont du mal à s’intégrer… Et qu’à la fin ils s’aiment beaucoup, ne veulent plus se quitter, dansent et chantent toute la journée, deviennent plus dynamiques et lâches leurs téléphones portables : Nous pouvons être fiers !!!!

 


Des anciens colons sont parmi nous ! L’histoire de Claire-Aline

Je me présente…

Je m’appelle Claire-Aline, je vais bientôt fêter mes 20 balais (Ce n’est pas n’importe quel balai Harry, c’est un Nimbus 2000…).

J’adore lire, tout particulièrement l’Heroic Fantasy ! Je connais aussi Harry Potter (pratiquement) sur le bout des doigts ainsi que Percy Jackson, Oksa Pollock, et bien d’autres.

Je suis passionnée de mythologie grecque : les dieux et déesses et leurs histoires compliquées me passionnent ! Je suis aussi fan de comédie musicale et de Disney.

J’ai fait plusieurs années de théâtre sur scène et autour (metteuse en scène junior, aide costumière & accessoiriste, régie son & lumière, etc.) et un paquet de sport (badminton, escrime, natation, step, et bien d’autres).

J’ai fait un bac STL (non ce n’est pas un dérivé de la L), Sciences et Technologie de Laboratoire option Biotechnologies. Je suis actuellement en étude d’ostéopathie à Paris.

Mon point de vue sur les colonies Telligo

J’ai fait beaucoup (ENORMEMENT) de colonies. Chez Telligo, j’ai fait : « Graine d’acteur », « Archi Déco », « Jeu de Rôle », et aussi beaucoup d’autres, mais impossible de me souvenir de toutes !

Quand Telligo s’appelait encore Aventures Scientifiques, j’ai fait « Entre sciences et magie » une colo sur la base d’Harry Potter et de la légende du roi Arthur. Cette colo a eu lieu en Bretagne, près de Brocéliande.

Je n’ai pas de séjour préféré car ils sont tous différents et intéressants. Je suis déjà partie avec plusieurs organismes autres que Telligo. Je suis partie avec Cap Monde, EOLE, indépendant, etc.

Telligo est plus basé sur les colos thématiques alors que Cap Monde (par exemple) est plus basé sur les séjours à l’étranger. En colo indépendante, je citerai particulièrement une, Cocico, qui est une colo cirque/poney. Pas de préféré car tous ces organismes n’ont pas la même façon d’être et de fonctionnement. Ils ont tous des défauts et des qualités.

Pourquoi je partais en colo ?encadrement-colo-telligo

Je partais en colo pour découvrir & approfondir ma culture, mais aussi pour voir le Monde.

Pour qu’une colo devienne une super colo, d’après moi, il faut si possible que les enfants repartent avec de bons souvenirs et qu’ils aient appris des choses en s’amusant.

Si un enfant hésite à partir en colo Telligo, je lui dirai que si le thème lui plaît qu’il fonce car il sera entouré de gens qui sont aussi passionnés que lui !

Si un parent m’interrogeait sur les colos Telligo, je lui dirais :

  • Que les colos Telligo sont des colos thématiques dans lesquelles les animateurs aiment ce qu’ils font et le thème de la colo
  • Que les animateurs connaissent bien le thème de la colo donc qu’ils pourront aider l’enfant à mieux connaître ou à apprécier encore davantage cette thématique tout en étant sécuritaire.
  • Que leur enfant sera entouré de personnes passionnés par le même thème que leur enfant

Partie sur de nombreuses colo, j’ai multiplié les anecdotes et souvenirs des colos quand j’étais enfant. En voici un petit échantillon…

Sur la colo Graine d’acteur

– Nous avions décidé de jouer la pièce de théâtre Le Petit prince, de Saint-Exupéry. Un groupe semi-pro jouait Le Petit prince à proximité, sous la forme d’une comédie musicale. Nous sommes donc allés les voir. Et forcément, pendant tout le reste du séjour, nous n’arrêtions plus de chanter les chansons de la comédie musicale (pas forcément au bon moment) !

– Les animateurs avaient organisé une journée Pokémon. Pendant toute la journée, ils ont diffusé le générique de la saison 1 en boucle. On n’en pouvait plus !

Sur la colo Archi Déco

Nous avons joué au loup-garou tard le soir. Et après, nous nous sommes tous allongés dans l’herbe, les yeux vers le ciel… C’était la nuit des étoiles filantes… J’ai vu pour la première fois de ma vie des étoiles filantes ce soir-là…

Mon passage de l’autre côté

Depuis que je suis petite, j’aime transmettre mon savoir et développer ma culture générale.

Mon parcours n’est pas très long car je suis encore en formation au brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur (BAFA). J’ai fait des démarches pour passer la base BAFA (étape 1 du BAFA). Ensuite, j’ai cherché qui pouvait m’accueillir pour faire mon stage (étape 2 du BAFA) et j’ai animé une colonie Telligo.

Cette première colonie a eu lieu à Fontainebleau, sur un séjour Sciences et Vie Junior nouvellement créée. Nous étions une grosse équipe (12 animateurs + 1 directeur) pour une soixantaine d’enfants. Lors de ce séjour, j’étais stagiaire et responsable du blog.

Maintenant, je cherche un approfondissement BAFA (étape 3 du BAFA) qui me correspond, même si j’ai déjà quelques idées. Et je commence déjà à regarder pour mes prochaines colonies de vacances !

claire-aline-telligo

J’ai aussi déjà quelques anecdotes en tant qu’animatrice !

Un soir, alors que c’était l’anniversaire d’un des enfants, je me suis installée, par hasard, à sa table. Nous avons passé tout le repas à parler de ce que nous aimons et nous nous sommes rendus compte que toute la table aimait les mêmes choses (Disney et les romans d’Heroic Fantasy dont tout particulièrement Harry Potter). Après pour chaque activité, les enfants de la table voulaient systématiquement être dans mon équipe. Les autres membres de la colo nous ont surnommé « le gang des livres » tout le reste du séjour…


Dans les coulisses des colos Telligo – Episode 1

Comment nos animateurs font-ils pour être aussi loufouques ?

La force des imaginaires en colo

Quelle que soit la colo que tu choisisses, les animateurs Telligo aiment les imaginaires forts et n’hésitent pas à être créatifs pour incarner un rôle dans leurs animations. Les animateurs et leurs déguisements toujours plus loufoques, sont ainsi au cœur de ton séjour, et te permettent d’en garder d’excellents souvenirs !

Par exemple, chez Telligo, le grand jeu a lieu sur une journée complète. Tu vivras ainsi dans un imaginaire qui te permettra de t’amuser mais aussi d’apprendre la cohésion, le travail équipe, de développer ta logique en résolvant des énigmes, de développer tes capacités physiques lors d’épreuves sportives, et bien d’autres spécificités selon les jeux proposés ! C’est un moment fort de la colonie de vacances !

Mais alors, du côté des animateurs, cela se passe comment ?

Nous avons interviewé Marin, animateur expert en imaginaires qui nous a dévoilé son crédo :

« Pour être animateur, il faut du cœur

Pour animer il faut être déjanté

Pour un séjour avec des loulous, il faut être fou »

Marin, surnommé Goupil, à 100% dans son déguisement !

Marin est étudiant en Biologie. Il est déjà parti sur 7 séjours, principalement chiens câlins et chiens et loups. Mais il a aussi participé à une colo au ski ainsi qu’à un séjour graine de véto.

Son surnom, Goupil, résume bien sa personnalité : toujours prêt à rire et à faire des farces, il a à cœur de faire vivre un séjour inoubliable aux enfants. Et même s’il avoue être taquin, c’est aussi l’un des premiers à qui les enfants se confient en cas de besoin.

En général assez loufoque, Goupil prend part à de nombreuses aventures avec les enfants sous l’apparence et la personnalité de diverses incarnations : Hildegarde, Heidi, le Voleur, … N’importe quel personnage, sérieux, fou ou perdu n’est trop étrange pour lui !

Quel est le secret de Marin pour immerger les enfants dans des animations palpitantes ?

Voici quelques infos piochées dans les coulisses de ses nombreux personnages…

  1. Le voleur, en train de troquer avec les enfants – Troquer avec un voleur est assez risqué, ce qui promet un jeu pimenté –

animateur-telligo-marin-1

Réalisé avec une cape en plaid à peluche noire, un masque en plaid, et des lunettes de soleil sous le masque

Goupil est un animateur créatif qui sait créer des déguisements avec ce qu’il trouve et inventer des personnages hors du commun. Lorsque Goupil incarne un personnage, il part très loin et fait beaucoup rire les enfants. Il n’hésite pas notamment à ruser dans son rôle de voleur pour accentuer le comique de son personnage. Il nous avoue également avoir déjà dû interromprendre temporairement une activité le temps de reprendre son souffle après une hilarité générale.

J’ai déjà dû suspendre une activité à cause d’un fou-rire collectif à cause du personnage que je jouais.

  1. L’herboriste du village

    animateur-telligo-marin-2

Réalisé avec une cape noire, quelques fioles et froufrou le compagnon, incarné par une perruque

Pour Goupil, ce qui est important dans une colonie de vacances, c’est d’avoir le choix entre plein d’animations différentes pour que les colons puissent découvrir de nouvelles animations à chaque séjour. C’est pour cela qu’en tant qu’animateur, il ne faut pas hésiter à faire preuve de créativité et à renouveler régulièrement ses jeux et activités.

Poules Renards Vipères ou Lucky Luke, ça ne va qu’un temps…

Créer des animations détonantes permet également de développer une certaine complicité avec les enfants, et c’est aussi ce qui fait une super colo.

Avant d’être animateur, Goupil a aussi été colon sur la colo Telligo Daktari dont il garde un excellent souvenir de l’entente avec les animateurs. C’est ce séjour qui lui a donné envie de devenir animateur et de transmettre cette ambiance colo aux enfants.

J’ai en particulier d’excellents souvenirs des animations et de la complicité que j’avais avec les animateurs

Mais attention ! Créer de telles animations, cela demande de l’imagination, de la préparation, de l’organisation et parfois même de l’improvisation !

  1. Le vieux sage, à la fois ermite et fou du village

animateur-telligo-marin-3

Réalisé avec des couvertures attachées partout autour de lui. Le vieux sage possède également des indices à distribuer en réponse à des énigmes, mais aussi de faux indices à ses pieds, pour retarder les enfants qui tenteraient de tricher et d’éviter ses énigmes.

Etre animateur, pour Marin, c’est aussi tenir son rôle même si parfois cela semble compromis. Eh oui, imaginez un personnage qui ne pourrait pas parler ? Comment faire ? Eh bien, Goupil a déjà relevé le défi !

J’ai réussi à faire toute une après-midi de jeu kermesse en « maitre des ténèbres » (Fort-boyard) sans parler une seule fois, les enfants comprenaient les règles du jeu juste à mes gestes.

En tant qu’animateur, il ne faut donc pas avoir peur de se challenger. Oser innover ou se lancer dans un rôle presque impossible c’est ce qui peut transformer un jeu traditionnel en une animation extraordinaire !

  1. Heidi

    animateur-telligo-marin-4

Réalisé avec une robe et une perruque façon Obélix

Et si être animateur c’est être loufouque, Goupil sait aussi garder son sérieux lorsque c’est nécessaire. Voici ce qu’il dirait à tes parents, s’ils ne sont pas encore convaincus par les colonies de vacances.

Votre enfant est entre de bonnes mains, il va passer un super séjour, tout plein de loufoqueries. J’ai été à sa place, et c’est pour ça que je suis à la mienne aujourd’hui… Je suis là pour leur faire partager des moments aussi géniaux que ceux que j’ai vécu à leur âge. Et ne vous inquiétez pas, vous aurez régulièrement de ses nouvelles, soit par téléphone soit par mail.

 

Et enfin, si toi aussi, tu hésites à partir, voici ce que notre ami Goupil te conseille :

N’hésites pas, tu vas t’éclater ! Tu ne t’amuseras jamais autant qu’avec la bande de fous que nous sommes… et je te garantis des animations qui sortent de l’ordinaire !